Espace adhérent

Télétravail : changer de point de vue

Le workation, contraction de travail et vacances, est un concept né aux Etats-Unis, qui a pris un nouvel élan avec le développement du télétravail lors de la crise sanitaire. Béni par certains, détesté par d’autre, durable ou non, le télétravail a dans tous les cas changé l’organisation des entreprises et le rapport au travail des salariés  en ouvrant le champ des possibles. Que ce soit du côté des employés ou des employeurs, on a été obligé d’admettre que la performance du travail n’était plus forcément synonyme d’enfermement dans un espace clos et dédié, durant 5 jours d’affilé. Certains métiers pouvaient tout à fait être exercés en toute efficacité dans des environnements les plus diversifiés.

En effet dans de nombreuses professions, plus besoin aujourd’hui d’avoir à portée de main des piles de dossiers entassés dans d’austères étagères, un ordinateur portable et une bonne connexion internet suffisent à créer un espace de travail efficient. Ainsi allégé, le salarié est donc facilement mobile.

Des professionnels du tourisme ont très vite flairé cette nouvelle opportunité en proposant  des offres combinant espaces de travail connectés et environnements dépaysants. C’est effectivement bien tentant (pour ceux qui en ont les moyens), d’échanger pour quelques semaines (ou mois) sa vue sur le mur grisâtre du voisin contre un fabuleux paysages de montagne enneigée ou de mer ensoleillée.

Des grands hébergeurs comme Pierre et Vacances ou Belambra, qui ont subi les annulations dues à la crise sanitaire, se sont positionnés sur ce marché en commercialisant des offres de logements fonctionnels avec services et loisirs en-dehors des heures de travail (un petit tour à la piscine après avoir refermé son PC).

La station de Saint François Longchamp a très vite adapté ses offres d’hébergement pour proposer des appartements à partir de 790 €/mois wifi haut débit compris pour des conditions de travail optimales.

Aujourd’hui c’est Tignes qui incite les travailleurs à faire un pas de côté en louant un « bureau avec vue » et en chaussant les skis à la pause déjeuner.

L’hôtellerie privée s’y est mise aussi comme au Gai Soleil aux Contamines-Montjoie ainsi que les Gîtes de France

Pour ceux pour qui le prix n’est pas un frein, Carte-blanche leur suggère de délocaliser leur bureau dans un chalet de luxe. Il va falloir se motiver pour encore avoir envie de travailler dans un tel environnement !!

 

La Compagnie des Alpes met sur le marché une offre tout à fait inédite avec Multicimes, le pass hébergement pour séjourner dans 6 stations des Alpes différentes à tarif préférentiel. Une offre sans contrainte sur une sélection d’appartements et de semaines, prédéfinies dans la saison d’hiver.

 

Alors « workation », une niche ou l’amorce d’une vraie tendance ? En tous cas, les frontières entre travail et loisirs tombent pour une ouverture sur de nouvelles organisations.

 

Publié le 11/01/2022

 

Pour suivre nos informations, abonnez-vous à notre page Facebook

Partenaires

Partenaires privés