Laurence Clément Guy, présidente de l’OT de Valloire

 

 

De formation initiale en Gestion et Marketing hôtelier ainsi que d’une licence en Management du personnel, il était prévu que je parte voyager vers des contrées lointaines, mais c’était sans compter le charme de Valloire, mon attachement pour ce village plein de magie et à ses habitants.
Finalement, le hasard n’est rien, Valloirinche d’origine par mon papa, Je suis revenue vivre sur mes terres il y’à 20 ans ou j’ai repris l’affaire familiale et d’où je ne suis plus jamais repartie.
Active depuis plusieurs années au sein de l’association des socio-profs de notre station, c’est tout naturellement que j’ai suivie mes convictions en m’engageant auprès de notre maire J-P ROUGEAUX, au sein de notre commune.
Aujourd’hui Adjointe au Tourisme et Présidente de Valloire Tourisme, je consacre tout mon temps, mon énergie et mon altruisme à notre belle station.
Dans ce lieu idéal ou il fait bon vivre et dans la plus au sud des stations des alpes du nord, je pratique le ski, la natation et la moto…Un de mes petits bonheurs préférés …. La réouverture du Col du Galibier pour aller faire les premiers tours de roues de la saison en compagnie des marmottes.

 

 

 

 

Celine Matéo, directrice de l’OT Coeur de Tarentaise

 

 

Savoyarde d’origine, Céline Mateo travaille dans le milieu du tourisme depuis 10 ans.

Elle a occupé successivement différentes fonctions, telles que chef de projet évènementiel, responsable adhérents à l’Office de Tourisme et des Congrès du Grand Lyon, et responsable du réseau tourisme de la CCI de Savoie, où elle a notamment animé une commission de socio-professionnels du tourisme et créé le Trophée Les Inédits des Neiges.

 

Céline Mateo a pris la direction de l’ Office de Tourisme Intercommunal de Cœur de Tarentaise, nouvellement créé au 1er janvier 2018, du fait du transfert de la compétence tourisme de Moutiers à la Communauté de Communes de Cœur de Tarentaise.

Céline Mateo souhaite être un acteur du développement de ce territoire, en portant avec son équipe des projets fédérateurs autour du vélo et des sports de plein air notamment, mais aussi en accentuant le lien entre la vallée et les stations, valorisant tout autant les stations familiales que les stations à renommée internationale.

« Chaque commune a un potentiel touristique que je souhaite mettre en lumière » confie-t-elle. « La diversité des missions menées au sein de mes expériences précédentes m’ont permis de développer des compétences qui répondent aux défis de ce poste. Mon sens de l’écoute, le réseau d’acteurs que j’ai su développer ainsi que la bonne compréhension des enjeux touristiques des zones de montagne, sont des atouts pour mener à bien les missions qui me sont confiées.»

 

 

 

 

 

Martine Deudon, présidente de l’OT de Porte de Maurienne

 

 

Membre du conseil d’administration depuis trois ans, l’adjointe au maire de Saint-Alban-d’Hurtières offre un « regard neuf » sur les potentiels du territoire. La nouvelle présidente apporte également, à l’association son expérience de directrice d’agence au sein d’une banque savoyarde, et par la même son sens du contact client, de la négociation, de la communication et de la gestion du personnel. 

Bien entourée par un conseil d’administration particulièrement motivé et impliqué, passé de 15 à 30 membres, Martine Deudon a défini plusieurs orientations pour sa mandature. Cela se traduit notamment par l’amplification de la communication sur les produits à forte valeur.  Elle insiste: « L’office de tourisme doit être meneur et coordinateur. Il s’agit d’impulser et de contrôler. »

L’autre priorité tient au renforcement des ressources financières de l’association à travers la vente de produits et prestations. L’élue espère aboutir sur le dossier de nouveaux bureaux d’accueil, afin d’améliorer la mise en valeur et la signalisation des locaux, mais aussi la réception des touristes. Déléguée de la Mutuelle Sociale Agricole et membre de l’Espace Belledonne, Madame Deudon ne devrait pas à glisser une touche toute féminine aux actions de promotions du territoire.

 

 

 

 

Sébastien Mérignargues, Directeur Général à Courchevel Tourisme

 

Catalan de naissance, Sébastien Mérignargues a canalisé son énergie débordante avec la pratique du sport à haut niveau. Elle  a donné un cadre à sa personnalité anticonformiste.

Amoureux des espaces naturels, il oriente ses études en marketing pour travailler en station de ski.

En 1991, il débute au Val d’Allos comme responsable commercial. 1995 : il devient directeur commercial de la Clusaz. En 2000, il est nommé directeur station de Piau Engaly dans les Pyrénées.

En 2002, il rejoint Tignes en tant que directeur station. Il y restera 12 ans.

Pour faire progresser Tignes, Sébastien Mérignargues, a bâti avec toute son équipe des Plans à Moyen Terme sur des bases solides : gestion rigoureuse, management fédérateur, stratégies marketing et commerciale calibrées. Mais l’innovation a aussi eu toute sa place : communication décalée, évènementiel exceptionnel, construction d’infrastructures, base de sport de haut-niveau…

 

Fin 2014, il change d’univers. Après la montagne, la mer. Il devient directeur station du Grau du Roi – Port Camargue et de ses 140 000 lits.  Station balnéaire, mais aussi village traditionnel de pêcheurs, profondément ancrée dans la Camargue tant au niveau des paysages que des traditions, Port Camargue est aussi le 1er port de plaisance européen et le second au monde.

 

En 2017, Sébastien a eu la chance d’être contacté par un recruteur pour la direction de Courchevel Tourisme. Après les différentes étapes de sélection, il travaille depuis août dernier dans le cadre idyllique de Courchevel.

 

Tout au long de son parcours, Sébastien Mérignargues a travaillé à la promotion et au développement de territoires touristiques où le sport avait une place prépondérante, ce qui lui correspond parfaitement.